Vous êtes sur le point de quitter ce site Web. Voulez-vous vraiment continuer ?

J'accepte d'être redirigé vers cette adresse

Le vice-champion du MXGP 2019 Jeremy Seewer révèle sa passion pour deux types de Yamaha !

Le vice-champion du MXGP 2019 Jeremy Seewer révèle sa passion pour deux types de Yamaha !

Jeremy Seewer est un homme aux multiples talents qui sait comment tirer le meilleur parti de sa Yamaha - qu'il s'agisse de sa machine de course MXGP YZF450FM Monster Energy Yamaha Factory ou d'un des pianos de haute qualité de Yamaha. En tant qu'écolier, il a passé de nombreuses heures à perfectionner ses compétences musicales. A cette époque, il ne savait pas que sa célébrité serait associée à un autre type de Yamaha !

Fondée en 1887 par Torakusu Yamaha, la société Nippon Gakki - qui deviendra plus tard la Yamaha Corporation - est devenue célèbre pour ses pianos de haute qualité. En 1955, Genichi Kawakami, alors 4e président de Nippon Gakki, a pris la décision capitale de se diversifier, et la Yamaha Motor Company a été fondée. Animées par le même engagement total envers l'innovation, la technologie et l'artisanat, les deux entreprises visent l'excellence dans leur mission de fournir des Kando* à leurs clients : Deux Yamahas, une passion !

Malgré les différences évidentes entre les motocross et les pianos et leurs environnements typiques, pour une fois Jeremy Seewer a apprécié à la fois la piste pour respectivement préparer la saison MXGP 2020 et pratiquer ses talents de pianiste grâce à Yamaha Corporation.

L'arrivée d'un piano à queue au Cireddu Valley Motocross Park, dans le sud de la Sardaigne, a fait sourciller les personnes rassemblées autour du périmètre de la piste pour regarder les pilotes du MXGP de Monster Energy Yamaha Factory se préparer pour la saison 2020. Pour le plus grand plaisir de ses coéquipiers Gautier Paulin et Arnaud Tonus, Jeremy Seewer a immédiatement garé sa Yamaha YZF450FM et a profité de cette rare occasion pour s'entraîner au piano pendant que ses coéquipiers continuaient à rouler. 

"Mes parents étaient très intéressés par le fait que j'apprenne à jouer du piano quand j'étais jeune. J'ai toujours aimé ça, mais j'aimais plus être dehors à vélo ou à moto ou autre. Maintenant, je regrette en quelque sorte d'avoir arrêté de faire cela. Finalement, j'en suis arrivé à un point où toute ma vie était centrée sur les courses de motocross, même si je me souviendrai toujours de la façon dont on y joue. C'est comme faire du vélo, on ne l'oublie pas complètement. En fait, je rêve d'avoir un piano à queue Yamaha dans ma maison à l'avenir", conclut-il en souriant. 

*Kando est un mot japonais qui désigne le sentiment simultané de profonde satisfaction et d'intense excitation que nous éprouvons lorsque nous rencontrons quelque chose d'une valeur extraordinaire.